Foire à questions

 
right_edited.png
Qu'est-ce que la littératie des données ?

La littératie des données (« data literacy ») est la capacité à collecter, gérer, évaluer et appliquer les données de manière critique

right_edited.png
Qui peut signer l'appel ?

Chaque personne qui prend conscience qu’il faut que nous nous engagions en tant que société pour une meilleure littératie des données et qui souhaite qu’une base y relative soit posée au niveau politique et financier peut signer l’appel en indiquant son nom/prénom.  
 
Cet appel n’est pas formellement une initiative politique mais un appel citoyen large et il n’y a donc pas une limite d’âge restrictive à respecter.  
 
Pour signer cet appel, il n’est pas nécessaire d’avoir le droit de vote en Suisse ni d’avoir un domicile permanent ou un lieu de travail en Suisse. Nous sommes reconnaissant-e-s si votre lieu de travail ou de résidence est indiqué lors de la signature. 

right_edited.png
Pourquoi cela me concerne ?

Cet appel ne concerne pas les compétences spécifiques en statistique ou les connaissances pointues de la pandémie du coronavirus en particulier. Il ne s’agit pas non plus de critiquer qui que ce soit en rapport avec ces problèmes. Le but visé est de réveiller notre conscience collective pour l’importance des données qui déterminent et façonnent de plus en plus intensément notre vie de tous les jours.
 
En tant que producteurs de données nous fournissons chaque jour des données sans savoir vraiment où, comment et si vraiment elles seront utilisées. Comme consommateurs de données nous sommes submergés tous les jours par des données et des statistiques provenant de différents domaines spécifiques professionnels et de la vie de tous les jours. Il devient donc indispensable que nous acquérions les compétences-clés comment traiter ces données et statistiques de façon raisonnable – autant dans notre vie personnelle (p.ex. dans l’utilisation de différentes applications du domaine de la santé, dans l’utilisation des réseaux sociaux) que dans notre société. Pour cela, il nous faut plus de littératie des données que la majorité de nous a pu acquérir jusqu’ici.
 
Cet appel a pour but de mettre sur pied une base au niveau politique, permettant la mise en place d’une large campagne d’information et de formation en littératie des données dans les médias et différentes institutions de formation, largement accessible et co-financés par des fonds publics.  Cela nous permettra d’approcher et de traiter les données en général, mais aussi les données personnelles sensibles de façon plus consciencieuse et éclairée.  

right_edited.png
La littéracie des données à l'école enfantine - comment s'imaginer cela ?

L’apprentissage basique de la valeur des données et qu’elles méritent d’être protégées doit et peut être transmis dès le plus jeune âge de façon simple et ludique. Les enfants entrent en contact avec les médias numériques de plus en plus tôt et il est impératif qu’ils développent rapidement une prise de conscience y relative. Les enfants demandent toujours « pourquoi », et c'est une attitude qu'ils doivent apprendre dès leur plus jeune âge également en ce qui concerne les données et les statistiques. Pourquoi, par exemple, cette application a-t-elle besoin d'un accès aux images ? Pourquoi cette application est-elle gratuite ? Pourquoi ces statistiques me paraissent-elles étranges ? Pourquoi ces données sont-elles utilisées ? Pourquoi ces statistiques sont-elles utilisées ? Pourquoi ne puis-je pas faire confiance à la source des données ?

 

Il est tout aussi important d’apprendre précocement comment les données sont collectées de façon correcte, comment les partager, les analyser, les interpréter et les diffuser, afin que la société puisse en bénéficier pour le bien de tous, tout en protégeant correctement les individus qui fournissent leurs données.  

 

Il importe d’apprendre comment analyser et améliorer correctement des projets et des évolutions diverses sur la base de données. Il importe aussi, par contre, de comprendre que les données ont des limites et ne peuvent pas nous fournir des réponses à tout, voir même qu’elles peuvent biaiser notre vision de la réalité. Ces principes peuvent être transmis de façon adéquate dans les différentes catégories d’âge.  

right_edited.png
Pourquoi les médecins et les statisticiens lancent-ils un appel commun à la population et la politique ?

Au fil des siècles, les médecins ont été politiquement très impliqués dans l'introduction d'écoles et les efforts d'alphabétisation de la population dans diverses régions, particulièrement au XIXe et au XXe siècle. Le corps médical s'est également engagé depuis des décennies dans la transmission de connaissances et la formation des patients (création de diverses ligues de santé, etc.) et le renforcement de l'autonomie des patients dans les décisions thérapeutiques basées sur le partenariat.

Les statisticien-ne-s, de leur part, soulignent depuis le début du XXe siècle qu'une compréhension de base des statistiques et une connaissance du traitement des données sont fondamentales pour une participation informée de citoyen-ne-s responsables dans une démocratie. La numérisation a fait progresser l'importance du traitement et de l'utilisation des données au cours des dernières décennies, en particulier au sein de notre système sanitaire. Malheureusement, la compréhension des données au niveau sociétal et individuel ainsi que notre littératie des données sont loin derrière cette évolution.

Tout comme la lecture et l'écriture, une bonne littératie des données sociétale est indispensable pour préserver les valeurs fondamentales de notre société démocratique, telles que la liberté, l'égalité, et le droit à la participation politique. En lançant cet appel, le corps médical et les statisticien-ne-s assument leur responsabilité sociale à cet égard.

right_edited.png
Quel est le but de l'appel et que m'oblige ma signature ?

D'une part, l'appel vise à sensibiliser la population aux améliorations urgentes à apporter à notre culture des données au niveau social. D'autre part, l'appel devrait servir à jeter des bases solides pour une culture nationale et durable des données au niveau politique. 

Par votre signature, vous confirmez que vous soutenez cette cause. Vos nom, prénom, lieu et, si applicable, profession/fonction seront inclus dans la liste et publiés ainsi. Vos données ne seront pas utilisées en dehors de cet appel.

Si vous souhaitez soutenir l'appel sans que votre nom soit mentionné, veuillez le préciser dans le formulaire. Le fait de soutenir ce appel n'entraînera aucune autre obligation pour vous.

Dans un deuxième temps, les projets interprofessionnels dans le domaine de la maîtrise des données seront reliés aux niveaux national et international et rendus plus facilement accessibles et visibles. Si vous êtes intéressé par une coopération ou un réseau, veuillez nous contacter à l'adresse info@data-literacy.ch.

Merci beaucoup !

right_edited.png
Pourquoi l'appel est-il lié à la pandémie du coronavirus ?

La pandémie actuelle a rendu visible, avec une rare transparence et à différents niveaux, les déficits de notre traitement des données au niveau individuel ainsi que sociétal. Cette pandémie ne peut laisser personne indifférent, que ce soit en raison des restrictions imposées aux libertés individuelles, des pertes financières ou des maladies dans notre propre environnement. Il nous semble donc important de pouvoir tirer quelque chose de positif de cette grave crise.

Si elle nous permet de sensibiliser le public au problème longtemps négligé de la littératie des données et d'élaborer et de mettre en œuvre des solutions pour y répondre, nous pourrions au moins amorcer une évolution importante et longuement attendue.